Tout ce qu’il faut savoir sur les stages de récupération de points permis

Le stage de récupération de points permis a pour but de rétablir partiellement ou intégralement le capital point de votre permis de conduire. En effet, les stages permis à point permettent de reprendre jusqu’à quatre points dans la limite de son plafond de points. Afin de reprendre les points, il faut que le stage soit structuré par un centre agréé par la préfecture. Par ailleurs, le conducteur doit détenir un permis qui dispose d’un point au minimum et il ne doit pas réaliser une formation semblable au cours de douze derniers mois. Bref, tout ce qu’il faut savoir sur le sujet sur cet article.

Un stage de récupération de points permis, c’est quoi ?

Comme il a été dit plus haut, le stage permis à points a pour but de récupérer jusqu’à 4 points dans la limite de son plafond de point (pour les conducteurs expérimentés, la limite maximum est de 12 points). En fait, le stage consiste à passer deux journées complètes de sensibilisation à la sécurité routière. En général, le stage dure 14 heures de formation pendant 2 jours et le troisième jour les points seront récupérés.

Comment se déroule le stage de récupération de points permis ?

Qu’il soit obligatoire ou volontaire, le déroulement est similaire, le stage se déroule toujours sur deux jours consécutifs. Il n’y aura pas de test ni de contrôle du Code de la route. En fait, le stage consiste à faire un débat avec les animateurs psychologues et les stagiaires. Ainsi, il faudrait respecter les horaires.

Quels sont les différents types de stages de récupération de points permis ?

En effet, il y a plusieurs types de stages permis à point de sensibilisation à la sécurité routière. En premier, il y a le stage volontaire qui est le plus connu et le plus pratiqué. Ensuite, il y a aussi le stage obligatoire que l’on impose aux jeunes conducteurs qui perdent leurs points sur leur permis. Et enfin, il y a aussi les stages prononcés par un juge en peine complémentaire, en alternatives aux poursuites judiciaires, ou dans le cadre d’une composition pénale. Toutefois, les stages de justices ne permettent pas de récupérer des points de permis.

Un stage de récupération de point de permis s’adresse à qui ?

Tout d’abord, sachez que le conducteur qui dispose d’un permis dont on lui a retiré les points peut effectuer un stage de récupération. Pour les stages volontaires, cela s’adresse au conducteur qui a une réduction de solde de points en dessous des 6 points. Le stage leur permet d’éviter l’invalidation de leur permis.

Concernant le stage obligatoire, le conducteur a reçu un courrier qui lui oblige de suivre un stage. En fait, cela veut dire que le permis du conducteur compte entre un et trois points, il est donc en période probatoire, ainsi, le stage est aussi obligatoire.

Toutefois, si le solde de votre point de permis est sur le point d’être nul, n’accusez pas encore la réception du courrier qui vous en informe avant d’avoir réalisé le stage. De cette façon, vous pourrez récupérer 4 points et garder votre permis.