Stage de récupération de points de permis de conduire

En cas d’infractions au code de la route, vous vous pouvez être amené à voir votre solde de points baisser selon l’infraction commise. Il existe au sein de votre ville des centres agréés pour la récupération de points comme l’organisme Sysco.

En participant à des stages de récupération de points, votre capital remonte de 4 points après 2 jours consécutifs de formation.

Récupération de points de permis

Lorsque des conducteurs commettent une infraction qui occasionne un retrait de points (excès de vitesse), il existe différentes possibilités pour les récupérer. En effet, si votre infraction ne concerne qu’un seul point il vous sera restitué automatiquement au bout de six mois. Cette récupération est appelée récupération automatique.

Elle s’applique également lors d’autres infractions, vos points vous sont automatiquement restitués après deux ans sans aucune infraction. Ce délai court après le dernier retrait de point.

En revanche, pour un délit ou des contraventions de 4ème ou 5e classe, le délai de récupération passe à trois ans sans infractions commises. L’autre possibilité est de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière pour faire remonter son capital de points.

Le stage de permis à points se déroule sur deux jours consécutifs et vous permet de récupérer 4 points une fois la fin du stage validé. Ce stage est obligatoire si vous êtes en permis probatoire et n’est réalisable qu’une seule fois par an. Ce dernier peut être un stage obligatoire (imposé par le législateur) ou stage volontaire (de votre propre initiative).

Démarches administratives : comment faire ?

Lorsque vous subissez une perte de points du permis de conduire, vous en êtes informé par courrier, avec une lettre 48. Il n’y a pas de démarche administrative concernant la récupération automatique. Le délai court à partir du paiement de la dernière infraction. Le titulaire du permis de conduire reçoit un courrier lorsque les points ont été crédités.

Vous pouvez trouver un stage agréé par la préfecture. En vous inscrivant soit via Internet ou par téléphone dans le centre de votre choix.

À la fin de ce dernier une attestation vous sera remise. Un exemplaire de celle-ci est envoyé à la préfecture. Vos points seront crédités automatiquement le lendemain de la fin dudit stage.

Invalidation et interdiction de conduire

L’invalidation de votre permis ou un solde nul entraîne des conséquences plus importantes que le retrait de points. En effet, une invalidation est sanctionnée par une interdiction de conduire.

Vous êtes informé de cette dernière par le ministère de l’Intérieur, via un courrier recommandé appelé lettre 48SI. À réception du courrier vous devez remettre votre permis à la préfecture. S’en suit une période d’invalidation de 6 mois durant laquelle il vous est formellement interdit de conduire. Le stage de récupération de points et la récupération automatique ne s’appliquent pas ici.

En effet, il vous faudra repasser l’épreuve du code de la route si votre permis a plus de 3 ans. Si vous êtes encore en période probatoire, il sera nécessaire de repasser l’examen du permis en entier.

Faire un stage permet aux jeunes conducteurs d’avoir un déclic et une éducation routière afin qu’ils ne récidivent pas. Alcoolémie, infractions au Code la route, dépassement de la vitesse maximale autorisée,  autant de délits qui peuvent avoir des conséquences fâcheuses et graves pour le conducteur.